Les défis logistiques d’une dégustation de grands crus à l’autre bout du monde | Ziegler
BLOG / ARTICLE
10 mars 2020
Les défis logistiques d’une dégustation de grands crus à l’autre bout du monde
Les défis logistiques d’une dégustation de grands crus à l’autre bout du monde

Partenaire de l’Union des Grands Crus de Bordeaux depuis 2007, l’agence Ziegler Wine and Spirits de Bordeaux est en charge du conditionnement puis du transport des vins qui seront ensuite présentés lors de manifestations aux quatre coins du monde. Coulisses d’un véritable défi logistique.

Avec 80 événements dans 15 pays et 134 adhérents comptant parmi les domaines les plus réputés du Bordelais, l’Union des Grands Crus de Bordeaux est sans aucun doute la plus importante institution dédiée au rayonnement des vins de la région.

Plusieurs fois par an, elle convie ses membres à de grandes tournées événementielles qui sillonnent l’Asie, l’Amérique et l’Europe. Pendant quelques jours, les propriétaires et directeurs d’exploitation enchaînent les rencontres avec les professionnels et grands amateurs de la région visitée.

Chaque étape donne lieu à une dégustation pendant laquelle les vins se succèdent dans un ordre précis, qui dépend à la fois de la liste des châteaux participants et des habitudes de consommation locales.

Des dégustations dans 65 villes par an

« À New-York, on va par exemple commencer par les blancs de Graves, avant d’enchaîner sur les vins de Pessac, puis la rive droite, pour ensuite remonter le Médoc du sud au nord, et terminer par les Sauternes.Il faut donc que les vins soient rangés dans l’ordre précis du programme et séparés de façon à pouvoir être servis à température », illustre Olivier Crombez, chef de projet au sein de l’Union des Grands Crus de Bordeaux.

La préparation est réalisée à Bordeaux, dans l’entrepôt de l’agence Ziegler Wine and Spirits. Quelques jours avant le départ de la délégation, elle reçoit l’ensemble des millésimes qui seront présentés tout au long de la tournée, soit environ dix mille bouteilles sur une tournée comme celle organisée par l’Union aux Etats-Unis, avec une centaine de châteaux participants et jusqu’à douze dégustations sur une semaine.

Une organisation millimétrée

Sa mission ?Préparer à l’export, pour chaque étape de la tournée, une ou plusieurs palettes reprenant la liste exacte des vins prévus pour la dégustation. Pour y parvenir, l’agence de Bordeaux trie et reconditionne l’ensemble des bouteilles. Chaque carton aux couleurs de l’UGCB reçoit une étiquette développée spécifiquement par Ziegler Wine and Spirit. Elle liste son contenu et précise son emplacement exact.

Au terme de l’exercice, la palette destinée à la soirée Sotheby’s à New-York s’ouvre bien sur un carton contenant les différents vins de Graves et se termine sur les Sauternes, conformément aux consignes transmises par l’Union.

Des informations centralisées

La Semaine des Primeurs, organisée chaque année au printemps à Bordeaux, représente le point culminant de cette course à la mécanique bien rodée. « Comme les vins sont encore en élevage, les châteaux ne prélèvent leurs échantillons que 24 ou 48 heures avant la dégustation. Il faut donc centraliser les vins et les réorganiser dans un délai très court, en sachant que nous organisons des dégustations quasiment tous les jours dans plusieurs endroits distincts », explique Olivier Crombez.

Le travail de tri et d’identification réalisé par Ziegler donne également à l’Union de la visibilité sur l’ensemble de la chaîne logistique, avec un pointage pour chaque livraison et de nombreuses possibilités de contrôle.

Une fois la délégation partie pour Los Angeles, Hong-Kong ou le Vietnam, il permet par exemple avec précision aux questions d’un propriétaire qui s’inquièterait d’un éventuel oubli. « Il y a toujours des imprévus dans l’événementiel, surtout quand on réunit plusieurs centaines de clients potentiels dans un lieu prestigieux à l’autre bout du monde, mais dans le cadre de dégustations, c’est vraiment sur le vin que nous n’avons pas le droit à l’erreur », résume Oliver Crombez.

« Ce procédé logistique parfaitement abouti est le fruit de nombreux échanges entre l’UGCB et notre agence de Bordeaux. Nous sommes fiers d’en partager aujourd’hui la réussite », commente Quentin Grandière, directeur régional Aquitaine du groupe Ziegler.