Les fabricants de produits chimiques et d’autres marchandises considérées comme dangereuses pendant le transport doivent faire très attention pour se conformer à toutes les normes de sécurité et faire preuve d’une grande prudence dans leurs opérations pour des raisons sociales, environnementales et commerciales. Nous savons que l’externalisation d’une partie du processus commercial peut être particulièrement stressante pour eux.

Le choix d’un partenaire de la supply chain en marchandises dangereuses est un défi. Vous voulez être sûr que votre partenaire soit digne de confiance et expérimenté, que les normes de sécurité les plus élevées soient sa priorité et que vous pouvez compter sur un soutien et des conseils à chaque étape.

Ziegler a plus de 30 ans d’expérience dans le transport de marchandises dangereuses et dispose d’un réseau d’experts dans ce domaine. Trois d’entre eux : Bruno Fangon, expert en sécurité chez Ziegler France, Luc Van Rompaey, conseiller en sécurité des marchandises dangereuses chez Ziegler Belgique, et Raphael Lang, responsable de la qualité et de l’environnement chez Ziegler Suisse et Allemagne, vous expliquent comment transporter des marchandises dangereuses et ce qui nécessite une attention particulière.

 

 

Quelles sont les marchandises classées comme dangereuses (ADR, produits dangereux réglementés) ?

 

Commençons par la terminologie.

ADR est l’acronyme de « Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route ».
Le code IMDG est le guide international pour le transport ou l’expédition en toute sécurité de matières dangereuses par voie maritime.
La réglementation des marchandises dangereuses de l’IATA (Association internationale du transport aérien) est utilisée pour assurer la sécurité du transport des marchandises dangereuses par voie aérienne.
Et le RID s’applique au transport international de marchandises dangereuses par voie ferroviaire.

Par souci de commodité, nous utiliserons donc ici l’expression « réglementations » pour les englober toutes en un seul mot.
Les substances qui, au cours du transport, en raison de leurs propriétés, déjà en quantités limitées, peuvent causer des dommages ou des nuisances graves pour l’homme, les animaux, les matériaux et/ou l’environnement sont définies comme des marchandises dangereuses. Les substances peuvent avoir elles-mêmes ces propriétés ou les acquérir lorsqu’elles entrent en contact avec une autre substance.

Les marchandises dangereuses sont divisées en classes en fonction du type de danger. Ces classifications sont effectuées sur la base des propriétés physiques de la substance. Si une substance possède plusieurs propriétés dangereuses, elle est affectée à la classe qui crée le plus grand danger pendant le transport.

On distingue les classes suivantes :
– classe 1 : explosifs
– classe 2 : gaz
• classe 2.1 : gaz inflammables
• classe 2.2 : gaz ininflammables, non toxiques
• classe 2.3 : gaz toxiques
– classe 3 : liquides inflammables
– classe 4 : solides inflammables ; matières susceptibles de s’enflammer spontanément ; matières qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables
• classe 4.1 : solides inflammables, matières auto-réactives, explosifs solides désensibilisés et matières polymérisables
• classe 4.2 : matières susceptibles de s’enflammer spontanément
• classe 4.3 : matières qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables
– classe 5 : substances oxydantes et peroxydes organiques
• classe 5.1 : matières comburantes
• classe 5.2 : peroxydes organiques
– classe 6 : matières toxiques et infectieuses
• classe 6.1 : matières toxiques
• classe 6.2 : matières infectieuses
– classe 7 : matières radioactives
– classe 8 : matières corrosives
– classe 9 : matières et objets dangereux divers

Il est important de se rappeler que l’ordre numérique des classes ne reflète pas le degré de danger.
Un expert Ziegler vous aidera toujours à vous assurer que votre transport s’effectue dans des conditions de sécurité optimales et dans le respect de la réglementation, sur la base des informations contenues dans la fiche de données de sécurité.

 

 

Quels types de marchandises dangereuses peuvent être transportés et lesquels ne le peuvent pas ?

 

Chez Ziegler, nous avons la possibilité de transporter des marchandises dangereuses, notamment des liquides et des solides inflammables, des matières spontanément inflammables ou des matières similaires qui dégagent des gaz inflammables au contact de l’eau. Nous pouvons également transporter des matières oxydantes (par exemple des engrais), du peroxyde organique, des matières toxiques, des marchandises corrosives telles que des acides ou des matières et objets dangereux divers, par exemple des piles et batteries au lithium.

 

 

 

Chaque type de marchandises dangereuses peut-il être transporté par chaque type de fret (maritime, aérien, routier, ferroviaire) ?

 

Nous sommes en mesure de transporter globalement des marchandises dangereuses sur n’importe quel type de fret en fonction des attentes et des besoins du client, dans le respect des exigences spécifiques qui existent pour certains modes de transport.

 

 

 

Lorsqu’il s’agit de transporter et de stocker des produits dangereux, dans quelle mesure Ziegler est-il préparé en termes de sécurité ?

 

Ziegler est un expert en matière de transport de marchandises dangereuses. Nous savons que dans le transport de produits dangereux réglementés, aucune marge d’erreur n’est permise.

Nous mettons tout en œuvre pour respecter l’ensemble des lois et règlements relatifs au transport de marchandises dangereuses, quel que soit le mode de transport, ainsi qu’à leur stockage temporaire et à leur transbordement. Chaque conducteur qui entre en contact avec des matières dangereuses a toujours une formation ADR à jour. Les employés des départements opérationnels, commerciaux et autres y sont également formés.

 

L’équipement des véhicules destinés au transport de matières dangereuses est conforme à la réglementation et fait l’objet de contrôles périodiques. Nos conseillers en sécurité des marchandises dangereuses préparent un rapport annuel sur les performances de l’entreprise dans ce domaine pour notre direction et les autorités publiques locales. Des évaluations SQAS ont été réalisées sur plusieurs de nos sites. SQAS (Safety & Quality Assessment for Sustainability) est un système d’évaluations uniformes menées par des tiers pour évaluer les performances des prestataires de services logistiques et des distributeurs de produits chimiques. Les évaluations SQAS portent sur la qualité, la sûreté, la sécurité, l’environnement et la RSE (responsabilité sociale des entreprises) et sont coordonnées par le CEFIC (Conseil européen de l’industrie chimique).

Le dernier point, mais non le moindre, est notre support informatique, qui est conçu pour soutenir nos mesures de sécurité rigoureuses. Notre système garantit la notification lorsqu’un produit est interdit, dispose d’un système de surveillance automatique, d’alertes, d’options de création de nomenclatures de produits et de notes de route.

 

En ce qui concerne le stockage, la réglementation applicable au stockage des marchandises dangereuses est différente de celle applicable au transport [Règlement (CE) n° 1272/2008 relatif à la classification, à l’étiquetage et à l’emballage des substances et des mélanges (règlement CLP)].

Les produits qui sont soumis au règlement CLP peuvent être stockés dans plusieurs de nos unités. En Belgique par exemple, nous disposons même d’un entrepôt de haut niveau Seveso. La directive Seveso vise à prévenir, préparer et répondre aux accidents impliquant des substances dangereuses dans l’industrie de l’UE.

Nos normes élevées minimisent le risque environnemental et maximisent la sécurité et l’efficacité.

 

 

 

Comment aidons-nous nos clients dans le processus d’entreposage et de transport des matières dangereuses ?

 

Il faut savoir que, selon les lois et règlements, il est du devoir de l’expéditeur de confirmer que les marchandises dangereuses sont correctement classées et approuvées pour le transport, de s’assurer qu’elles sont correctement emballées et identifiées, et de préparer les déclarations nécessaires, etc.

Chez Ziegler, cependant, nous sommes conscients que nombre de nos clients ont besoin de notre soutien tout au long du processus, et souhaitent un partenaire capable de gérer le processus de rotation des marchandises dangereuses de A à Z. Nous avons l’expérience de la gestion de la suplpy chain des marchandises dangereuses de bout en bout, depuis l’emballage, la préparation des documents nécessaires, les formalités douanières, jusqu’au transport et à la livraison. Vous pouvez compter sur notre expérience et notre expertise dans ce domaine.

Pour en savoir plus, contactez votre conseiller Ziegler ou trouvez votre contact local Ziegler.

Diriger une entreprise dans le secteur de la mode est un défi considérable. La réussite dans ce secteur dépend souvent d’une bonne compréhension de ses spécificités et de la capacité à s’adapter à ses besoins. Il en va de même pour les partenaires commerciaux que vous choisissez pour vous soutenir dans ce secteur. Les attentes élevées et diverses des clients, les besoins qui changent fréquemment, la saisonnalité, la diversité des assortiments et la nécessité de répondre avec souplesse aux demandes du marché doivent être bien compris par les partenaires commerciaux de la mode.

 

Notre objectif, en tant que partenaire de la supply chain du secteur de la mode, est de décharger le client d’un maximum de tâches afin qu’il puisse se concentrer sur son activité principale et nous faire confiance non seulement pour le transport et la logistique, mais aussi pour de nombreux autres services supplémentaires de la supply chain.

 

Outre nos services standard pour tous les types de transport douanier, l’entreposage, les formalités douanières, etc., nous proposons également toute une gamme de services supplémentaires qui répondent aux exigences particulières du secteur de la mode.

Ces services à valeur ajoutée peuvent inclure :

– le déballage des marchandises, l’attachement sur les cintres et le placement dans la bonne disposition sur des supports de suspension ou des étagères,

– l’étiquetage et le marquage,

– l’application d’un bouton d’alarme sur chaque vêtement,

–  la mise en kit,

– la préparation des paquets dans des pochettes en aluminium,

Et bien d’autres tâches en fonction des besoins de nos clients.

Nous proposons également des services supplémentaires pour les produits de mode de grande valeur. Il peut s’agir, entre autres, de sécuriser les produits avec du papier de soie, de renforcer la sécurité de l’expédition, d’ajouter des étiquettes aux paquets, et de toute autre valeur ajoutée dont notre client a besoin.

 

Notre équipe possède une grande expérience de la supply chain et comprend les besoins et les caractéristiques de ce marché, de sorte que nous pouvons vous offrir un service parfaitement adapté à vos besoins. Notre objectif est de vous fournir le type de soutien qui vous permettra de vous concentrer sur votre activité et de vous reposer entièrement sur nous pour tous vos besoins en matière de supply chain.

Contactez un spécialiste de la supply chain de la mode de Ziegler et découvrez comment nous pouvons vous aider dans votre activité.

 

Le fret ferroviaire était historiquement la forme de livraison de marchandises la plus populaire. Avec la croissance du fret maritime et l’introduction des options de fret aérien, il n’est généralement plus le premier choix des clients. Mais il vaut la peine de profiter des avantages qu’il offre, surtout avec la capacité actuelle réduite des transports maritimes et aériens.

Avec le fret ferroviaire entre la Chine et l’Europe, nous pouvons offrir une alternative rapide et fiable au fret aérien et maritime. Vous pouvez bénéficier d’une fréquence de départ élevée, d’une flexibilité accrue et de temps de transit souvent plus courts que ceux du transport maritime. Le transport ferroviaire est également plus rentable et offre une plus grande capacité que le transport aérien. C’est aussi la solution de transport la plus écologique.

Obtenez des réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le transport ferroviaire.

 

Combien de départs y a t-il par semaine ?

Cela varie selon les pays. En général, il y a plusieurs départs par semaine à des jours précis de la semaine (par exemple, en Belgique, il y a trois ou quatre départs par semaine selon la saison). Dans d’autres pays, les départs sont planifiés en permanence en fonction de la demande saisonnière. Votre interlocuteur Ziegler se fera un plaisir de vous fournir de plus amples informations.

 

Quels types de marchandises sont transportés vers et depuis la Chine avec du fret ferroviaire ?

Tout type de marchandise peut être transporté, à l’exception des marchandises dangereuses.

 

Est-il possible d’effectuer un transport avec des températures contrôlées ?

Oui, le fret ferroviaire offre des conditions de température contrôlée.

 

Quel est le volume maximum que les trains peuvent supporter ?

Le volume maximum est de 41×40 HQ par train (max. 23 tonnes par conteneur).

 

Quel type de consolidation de fret proposez-vous ?

Nous proposons à la fois des chargements complets (FCL) et des chargements partiels (LCL).

 

Y a t-il des arrêts entre le point de départ en Europe et la Chine ?

Oui, pour des raisons formelles, il y a deux arrêts à la frontière entre la Pologne et le Kazakhstan.

 

Est-il également possible d’acheminer le transport ferroviaire vers d’autres pays d’Asie ?

Pour l’instant, le transport ferroviaire n’est disponible qu’entre l’Europe et la Chine.

 

Quel est le temps de transit ?

En général, le temps de transit est d’environ de 16 jours.

 

L’option « Track and Trace » est-elle disponible pour le client ?

Oui, les marchandises sont suivies par GPS et toutes les données sont mises à jour quotidiennement.

 

 

Si vous cherchez un moyen de transport économique et rapide pour vos marchandises, le transport ferroviaire peut répondre à vos besoins. Les temps de transit sont au moins deux fois moins longs que ceux du fret maritime, et le prix est souvent similaire. Contactez un expert Ziegler en transport ferroviaire et découvrez comment le fret ferroviaire peut aider votre entreprise.

 

 

Partenaire de l’Union des Grands Crus de Bordeaux depuis 2007, l’agence Ziegler Wine and Spirits de Bordeaux est en charge du conditionnement puis du transport des vins qui seront ensuite présentés lors de manifestations aux quatre coins du monde. Coulisses d’un véritable défi logistique.

Avec 80 événements dans 15 pays et 134 adhérents comptant parmi les domaines les plus réputés du Bordelais, l’Union des Grands Crus de Bordeaux est sans aucun doute la plus importante institution dédiée au rayonnement des vins de la région.

Plusieurs fois par an, elle convie ses membres à de grandes tournées événementielles qui sillonnent l’Asie, l’Amérique et l’Europe. Pendant quelques jours, les propriétaires et directeurs d’exploitation enchaînent les rencontres avec les professionnels et grands amateurs de la région visitée.

Chaque étape donne lieu à une dégustation pendant laquelle les vins se succèdent dans un ordre précis, qui dépend à la fois de la liste des châteaux participants et des habitudes de consommation locales.

Des dégustations dans 65 villes par an

« À New-York, on va par exemple commencer par les blancs de Graves, avant d’enchaîner sur les vins de Pessac, puis la rive droite, pour ensuite remonter le Médoc du sud au nord, et terminer par les Sauternes.Il faut donc que les vins soient rangés dans l’ordre précis du programme et séparés de façon à pouvoir être servis à température », illustre Olivier Crombez, chef de projet au sein de l’Union des Grands Crus de Bordeaux.

La préparation est réalisée à Bordeaux, dans l’entrepôt de l’agence Ziegler Wine and Spirits. Quelques jours avant le départ de la délégation, elle reçoit l’ensemble des millésimes qui seront présentés tout au long de la tournée, soit environ dix mille bouteilles sur une tournée comme celle organisée par l’Union aux Etats-Unis, avec une centaine de châteaux participants et jusqu’à douze dégustations sur une semaine.

Une organisation millimétrée

Sa mission ?Préparer à l’export, pour chaque étape de la tournée, une ou plusieurs palettes reprenant la liste exacte des vins prévus pour la dégustation. Pour y parvenir, l’agence de Bordeaux trie et reconditionne l’ensemble des bouteilles. Chaque carton aux couleurs de l’UGCB reçoit une étiquette développée spécifiquement par Ziegler Wine and Spirit. Elle liste son contenu et précise son emplacement exact.

Au terme de l’exercice, la palette destinée à la soirée Sotheby’s à New-York s’ouvre bien sur un carton contenant les différents vins de Graves et se termine sur les Sauternes, conformément aux consignes transmises par l’Union.

Des informations centralisées

La Semaine des Primeurs, organisée chaque année au printemps à Bordeaux, représente le point culminant de cette course à la mécanique bien rodée. « Comme les vins sont encore en élevage, les châteaux ne prélèvent leurs échantillons que 24 ou 48 heures avant la dégustation. Il faut donc centraliser les vins et les réorganiser dans un délai très court, en sachant que nous organisons des dégustations quasiment tous les jours dans plusieurs endroits distincts », explique Olivier Crombez.

Le travail de tri et d’identification réalisé par Ziegler donne également à l’Union de la visibilité sur l’ensemble de la chaîne logistique, avec un pointage pour chaque livraison et de nombreuses possibilités de contrôle.

Une fois la délégation partie pour Los Angeles, Hong-Kong ou le Vietnam, il permet par exemple avec précision aux questions d’un propriétaire qui s’inquièterait d’un éventuel oubli. « Il y a toujours des imprévus dans l’événementiel, surtout quand on réunit plusieurs centaines de clients potentiels dans un lieu prestigieux à l’autre bout du monde, mais dans le cadre de dégustations, c’est vraiment sur le vin que nous n’avons pas le droit à l’erreur », résume Oliver Crombez.

« Ce procédé logistique parfaitement abouti est le fruit de nombreux échanges entre l’UGCB et notre agence de Bordeaux. Nous sommes fiers d’en partager aujourd’hui la réussite », commente Quentin Grandière, directeur régional Aquitaine du groupe Ziegler.

Francis Castelin présente notre Groupe dans le magazine C’est à vous ! du MEDEF de Paris.

Merci à la rédaction pour cet article !

Ici pour lire l’article

Ici pour lire le magazine

Un nouveau partenariat pour Ziegler Wine & Spirits.

Ziegler s’associe cette année à La route des vins, une association bordelaise créée par des étudiants de L’Inseec-BBA. Ce projet consiste à retracer la route qu’effectuaient les marchands de vin au XVIIIème siècle en reliant Bordeaux à Bristol en voilier.

Chaque année, une vingtaine d’étudiants produisent leur propre cuvée et récoltent de grands crus et spiritueux. Ils vont ensuite se relayer entre le voilier et le minibus et rallier Bordeaux à Bristol.

Les bouteilles récoltées seront chargées dans le voilier et vendues aux enchères à Bristol. L’argent récolté sera reversé à deux associations humanitaires : l’une est à Bordeaux, Le Rêve de Rose a pour but d’aider Rose atteinte d’une maladie génétique très rare, l’autre à Bristol, Bristol Beira Link s’occupe de la scolarisation d’enfants au Mozambique. L’année dernière, la vente aux enchères a rapporté pas moins de 11 000€.

La route des vins est partie des quais de Bordeaux ce lundi 2 mai, arrivée prévue à Bristol le 12 mai pour préparer la vente aux enchères.